Points de permis récupérables

assurancemaluspoint

Que ce soit à cause d’un excès de vitesse, d’un abus d’alcool, d’une consommation de stupéfiant ou d’une quelconque entrave au code de la route, les raisons de passer un stage de récupérations de points du permis de conduire peuvent être multiples et variés. En effet, il est souvent plus judicieux de payer un stage pour récupérer ses points plutôt que de risquer un retrait de permis qui se traduirait par un malus certain chez l’assureur.

Stage pour les permis probatoires

dans le cas d’une perte d’un ou deux points sur le permis jeune conducteur, il est possible d’assister au stage de sensibilisation à la sécurité routière qui permettra de regagner jusqu’à quatre points. Dans le cas où l’infraction entrainerait la perte de trois points ou plus, il sera obligatoire de passer un stage dans les quatre mois après la réception de la lettre recommandée. Le risque encouru dans le cas où cette obligation ne sera pas respectée est une poursuite du procureur de la république qui pourrait entrainée une amende de 135 euros, une suspension de permis pouvant aller jusqu’à trois ans avec le risque d’avoir un statut de malussé auprès des compagnies d’assurance.

Stage pour les détenteurs de permis de 12 points

plusieurs conditions sont à réunir pour pouvoir assister au stage de récupération de points. En effet, il faut que la personne laisse passer un an entre la date des deux stages. Il faut également que la personne dispose d’un minimum d’un point sur son permis de conduire à la date du dit stage de récupération. Ce stage permettra alors de récupérer jusqu’à quatre points. Le nombre de point total étant bien sur limité à douze pour les personnes qui ont un permis classique et à six pour les jeunes conducteurs.

Retour à la normale des points sans stage

Si le conducteur et assuré malussé ne souhaite pas passer un stage de récupération des points du permis de conduire payant, il a toujours la possibilité d’attendre que les points de son permis reviennent à la normale. Les conditions de retour à la normale sont les suivantes :

  • Si le conducteur a perdu un point sur son permis de conduire et qu’il ne commet aucune autre infraction pendant une durée de six mois à compter de la date du retrait du point, il récupère ce point perdu une fois les quelques mois passés.
  • Si la personne à l’origine du retrait perd, pour une quelconque raison, de deux à six points et si elle ne commet aucune infraction pendant une durée de trois à partir de la dernière infraction commise, il récupère la totalité de ses points perdus.
  • A noter que les points envolés en cas d’infractions n’ayant pas causé la parte de plus de trois points sont automatiquement récupérés à l’issue d’un délai de dix ans, à condition qu’aucune invalidation du permis n’ait eu lieu.

Le solde de point d’une personne n’est pas rappelé ni communiqué directement par le gouvernement. Il faut en effet que le conducteur se rende personnellement dans une préfecture ou une sous-préfecture pour vérifier son solde courant de point. AssuranceMalus.fr conseil à toutes les personnes de faire très attention et d’être attentif au nombre de points restants sur leur permis. Dans le cas d’une annulation de permis, les assurances malus n’ont pas les mêmes couvertures et sont plus chères que les assurances classiques.