Effets de la drogue au volant

Drogue

Actuellement, bon nombre d’accidents de route sont dus à la prise de drogue. Nombreux sont les jeunes qui consomment différents types de drogue tels que le cannabis, la cocaïne, l’ecstasy ou même l’alcool et qui n’arrivent plus à maitriser la conduite de leur voiture.

Les différents types de drogue

Drogue COcaine

Drogue COcaine

La drogue la plus prisée par les jeunes est l’alcool. C’est une boisson qui contient de l’éthanol ou de l’alcool éthylique et qui peut modifier le comportement ainsi que le réflexe d’une personne.

Il y a aussi ce qu’on appelle par drogue douce dans laquelle se trouve le cannabis. Ce dernier peut se présenter sous diverses formes. Il y a l’herbe ou la marijuana qui se consomme en fumant. Cette dernière peut aussi prise sous la forme de résine.

On peut aussi noter l’existence des drogues fortes dans lesquelles se trouvent la cocaïne, le crack et l’héroïne. Ces différentes drogues sont introduites à l’organisme par inhalation ou par seringue. Par rapport au cannabis, elles sont un peu plus puissantes.

Effets sur la conduite

Chaque type de drogue provoque des comportements pouvant être dangereux lors de la conduite d’une voiture.

Ainsi le barbiturique favorise la somnolence, le vertige et la perte de conscience et peut diminuer la qualité de la vision périphérique.

À préciser que la morphine et l’héroïne diminuent les capacités mentales et physiques, lesquelles s’avèrent être indispensables lorsqu’on conduit un véhicule. Ces drogues augmentent également le temps de réaction.

En ce qui concerne la cocaïne, l’ecstasy ou l’amphétamine, elles provoquent des comportements dangereux tels que l’agressivité et la tendance à une vitesse excessive. Elles favorisent aussi la dilatation des pupilles, ce qui rend plus difficile l’adaptation à une lumière vive.

Quant au cannabis, il diminue la faculté de coordination, ainsi, il est difficile au conducteur de maintenir droitement sa trajectoire. Il provoque également le ralentissement du réflexe et l’augmentation du temps de réaction.